Navigation – Plan du site
Études

Seized by the Nymph?

Onesagoras the ‘dekatephoros’ in the Nymphaeum at Kafizin in Cyprus
Theodora Suk Fong Jim
p. 9-26

Résumés

Alors que les pratiques dédicatoires ont été régulièrement étudiées par les historiens de la religion grecque, un important dossier chypriote a jusqu’ici été quasiment négligé. Il s’agit d’un sanctuaire rupestre situé sur la colline de Kafizin, où quelque 310 fragments de céramique inscrits ont été mis au jour, dont la grande majorité porte le nom d’Onesagoras, fils de Philounios, et est dédiée à une Nymphe, entre 225 et 218 avant notre ère. Onesagoras a manifesté une telle intensité dans le culte de la Nymphe qu’il peut être considéré comme un nympholepte ou « possédé par une Nymphe ». Le dossier comprend un matériel important pour l’étude des pratiques religieuses à un niveau intermédiaire dans la polis. Cet article entend porter ce matériel à l’attention de ceux qui étudient la religion grecque, en soulevant les questions qu’il pose en matière de pratiques dédicatoires.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en octobre 2015.

Aperçu du texte

One of the most interesting dossiers of epigraphic evidence for the study of dedicatory practices has come down to us from the little known cave-sanctuary at Kafizin in Cyprus. Situated some four miles to the south-east of Nicosia, and some seven miles north of Dhali (the site of the ancient city Idalium), the hill of Kafizin has a grotto dedicated to a Nymph near its summit. Excavations in 1939 and 1949, followed by supplementary excavations between 1950 and 1955, have brought to light a large number of pottery fragments. The finds were published by Mitford in The Nymphaeum of Kafizin (1980), a collection of 309 items involving a diversity of ceramic vessels and terracotta utensils with incised inscriptions in Greek or Cypriotic syllabic script or in both, dated between 225 and 218 B.C. The finds are exciting for various reasons. First, they show that the syllabic script and the Cypro-Arcadian dialect still flourished in Cyprus in the last quarter of the third century B.C., later t...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Theodora Suk Fong Jim, « Seized by the Nymph? », Kernos [En ligne], 25 | 2012, mis en ligne le 01 octobre 2015, consulté le 28 juillet 2014. URL : http://kernos.revues.org/2101 ; DOI : 10.4000/kernos.2101

Haut de page

Auteur

Theodora Suk Fong Jim

St. Antony’s College
Oxford, OX2 6JF

suk.jim@classics.ox.ac.uk

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

Tous droits réservés

Haut de page